Rénovation immobilière : les risques d’un travail bâclé

18 septembre 2019
Rénovation immobilière : les risques d’un travail bâclé

Un travail bâclé est bien souvent la conséquence du recours à un artisan au noir. Bien qu’il soit alléchant de passer par ce professionnel pour rénover sa maison, cela peut avoir des risques, notamment pour le propriétaire. Découvrez-les, en détail, dans cette rubrique.

Travail bâclé : pas de garantie ni d’assurance en cas de malfaçons

Lorsqu’on fait appel à un artisan au black, on n’est pas à l’abri d’un travail bâclé. Les cas de malfaçons sont très courants dans le milieu du bâtiment. Bien souvent d’entre eux sont les résultats d’un recours à un bricoleur du dimanche qui se déclare artisan professionnel du jour au lendemain. Notons qu’un travail bâclé peut avoir des effets sur la solidité de la maison ou encore sur son étanchéité. Et bien entendu, puisque vous avez fait le travail au noir, vous ne serez pas couvert par aucune garantie décennale. Si la malfaçon a un impact sur d’autres parties, structures et pièces de votre maison, votre assurance habitation est en plein droit de vous réclamer des factures et refusera de vous couvrir.

Aussi, avec le travail mal réalisé d’un artisan au noir, vous n’aurez aucun recours contre celui-ci si vous rencontrez le moindre problème puisque vous n’avez pas de preuves. Dans le cas d’une rénovation complète de votre logement, les risques d’accident ne sont pas rares. En plus du travail bâclé, si l’artisan au noir se blesse, il ne bénéficiera d’aucune prise en charge. Ce sera votre responsabilité qui sera engagée. Soulignons que l’artisan sera dans tout son droit de vous dénoncer. Il pourra vous réclamer le paiement de ses soins médicaux, sans oublier les dommages et intérêts.

Travail bâclé : sanctions encourues en cas de dénonciation

En cas de dénonciation, un travail bâclé fait par un artisan au black, peut vous exposer à de lourdes sanctions. Sachez que vous n’êtes jamais à l’abri d’un voisin malveillant. Avec un travail au noir et qui plus est bâclé peut entraîner une condamnation à une peine allant jusqu’à trois ans d’emprisonnement. À cela s’ajoute une amende de 45 000 €. Soulignons que la peine peut aller jusqu’à cinq ans et l’amende peut toucher les 75 000 € si l’artisan est mineur.

Ainsi, pour passer à côté d’autant de désagréments, le mieux serait de recourir à un artisan professionnel ou à des sociétés déclarées et reconnues. En faisant appel à un travailleur qualifié, vous assurez la sécurité et la pérennité de votre logement. Aussi, en sollicitant un professionnel reconnu, vous bénéficiez d’une garantie décennale. Pendant dix ans, vous êtes assurés des dommages qui peuvent compromettre la solidité de l’ouvrage. Soulignons que le plus grand avantage du recours à un artisan qualifié, c’est de profiter d’un travail bien fait. Puisqu’il a suivi une formation adaptée en école ou en entreprise, il sera plus en mesure de vous proposer un travail de qualité. Il connaît parfaitement les erreurs à éviter. De surcroît, il vous fera gagner du temps.

Par ailleurs, si votre projet consiste à améliorer les performances énergétiques de votre bien, vous pourrez bénéficier de certaines aides financières de l’État en recourant à un professionnel reconnu RGE.